ACCORDS DE PARTENARIAT MVCE ET ONCAV: Les « navétanes » se mutualisent

Publié le par Cool Supporter

par Cherif FAYE | SUD QUOTIDIEN

Faire bénéficier à ses blessés d’une totale prise en charge médicale, lors des compétitions entre autres. C’est le principe du partenariat signé vendredi dernier au stade Léopold Sédar Senghor entre l’Organisme national de coordination des activités de vacances (Oncav) et la Mutuelle des volontaires et contractuels de l’éducation (Mvce).

Après six mois de négociation, le mouvement des activités de vacances, communément appelées « navétanes », a franchi un pas historique vendredi dernier au Stade Léopold Sédar Senghor. Au courant de la signature des accords de partenariat entre la Mutuelle des volontaires et contractuels de l’éducation (Mvce) et l’Organisme de coordination des activités de vacances (Oncav), Amadou Kane, Président de l’Oncav, à la tête de sa délégation, a reconnu d’emblée sa fierté et son honneur de parapher ce contrat de confiance qui leur permettrait de trouver des solutions aux problèmes qu’ils rencontrent durant les compétitions.

« C’est historique, mais ce n’est pas un hasard. Car plus de 80 % de nos acteurs sont des enseignants. Depuis plus de dix ans, nous assurons les acteurs de nos manifestations. Mais nous gagnons plus en mutualisant nos associations sportives et culturelles (Asc) », a-t-il laissé entendre. Avant de révéler que « la prise en charge totale des blessés » est ce qu’il y a de plus charmant, selon lui, dans ce protocole. De son point de vue, cette signature est intervenue « au moment où le mouvement navétane s’est réunifié ». Il a ainsi expliqué que 9 des 14 régions que compte le pays ont déjà, de manière consensuelle, renouvelé avec l’Oncav.

Les 5 autres, dit-il, ont accusé du retard à cause des sessions d’examens. « Nous marquons notre confiance à la Mvce. Le navétane ne ménagerait aucun effort pour la réussite de ce partenariat dont il gagnerait beaucoup », a conclu Amadou Kane.

En expliquant que la Mvce et l’Oncav s’inscrivent dans la même dynamique, la même orientation dans la gestion des préoccupations sociales des Sénégalais, Aboubacry Sarr, Pca de la Mvce, a levé le voile sur les émissions de réserve et de concession qui ont retardé la cérémonie. « Le football est amateur. Beaucoup de licenciés du mouvement navétane sont des chômeurs qui aspirent à obtenir des contrats en Europe. Alors, comment peut-on accumuler des richesses en les accompagnant avec une couverture médicale et sociale.

Pour se faire, nous sommes convenus d’un système d’adhésion collective par association sportive et culturelle », a expliqué le PCA de la Mvce. Chaque Asc devra ainsi souscrire 15 000 Fcfa pour faire bénéficier à ses membres des services de cette nouvelle formule qui devra être partagé avec tous les responsables du sport au niveau national.

Publié dans News

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article